A la Une

Alerte vigilance orange orages/pluie-inondation dans les Bouches-du-Rhône

Le département des Bouches-du-Rhône est placé en vigilance orange orages, pluie-inondation ce jeudi dès 10h. Une vigilance jaune est activée pour vague-submersion.

> Voir l'article

Pollution à l'ozone : l'alerte de niveau 2 est toujours en cours

 
 
Pollution à l'ozone : l'alerte de niveau 2 est toujours en cours

L’épisode de pollution de l’air à l’ozone qui touche le département des Bouches-du-Rhône est d’une ampleur exceptionnelle et s’inscrit dans la durée.
Dans ce contexte, le comité Exp’air s’est réuni ce mercredi 3 juillet en préfecture et a décidé de prolonger la procédure d’alerte de niveau 2 au moins jusqu’à ce lundi 8 juillet 6h.
La circulation différenciée à Marseille est donc maintenue dans le périmètre de restriction.

Seuls les véhicules (deux-roues compris) ayant une vignette Crit'air de 1 à 3, les véhicules hybrides ou électriques, ainsi que ceux bénéficiant de dérogations (conformément à l’arrêté du 7 juin 2019) seront autorisés à circuler dans le périmètre de restriction (Jarret-Plombière).

Pour commander votre vignette Crit’air, obligatoire pour circuler à l’intérieur de ce périmètre, rendez-vous sur : https://www.certificat-air.gouv.fr/ . Le récépissé immédiatement adressé par mail, fait foi en cas de contrôle.

Par ailleurs, les autres mesures face à cet épisode de pollution sont maintenues :

- les vitesses sont abaissées de 20km/h sur toutes les routes du département.

- le transit des poids lourds au sein du périmètre de restriction est interdit depuis mercredi 26 juin.

- le stationnement est gratuit pour les résidents et doublé pour les non-résidents à Marseille.

- le raccordement électrique à quai des navires de mer et des bateaux fluviaux est maintenu en substitution à la production électrique de bord par les groupes embarqués dans la limite des installations disponibles.

Les forces de l’ordre multiplient les contrôles et restent mobilisées pour veiller au respect de l’ensemble de ces mesures.

En cet épisode de pollution, le mode de transport privilégié reste les transports en commun ou le covoiturage. Quelle que soit la vignette, les véhicules particuliers transportant au moins trois personnes sont autorisés à circuler.

Le comité Exp’air se réunira à nouveau celundi 8 juillet pour établir un point de situation et décider du maintien ou non de ce dispositif d’alerte.

La pollution de l'air : quels impacts sur la santé ?

Une exposition de quelques heures à quelques jours à un pic de pollution peut entraîner des irritations oculaires ou des voies respiratoires, des crises d’asthme et une aggravation des troubles cardio-vasculaires ou respiratoires. Cette exposition peut avoir des effets très négatifs pour des personnes particulièrement vulnérables, notamment les femmes enceintes, les nouveaux-nés et les personnes atteintes de maladies respiratoires.

 
Pour vous informer plus amplement :
✔ Sur le dispositif d’alerte mis en place par la préfecture : site internet de la DREAL PACA ,
✔ Sur l’évolution du pic de pollution : site internet d’AtmoSud ,
✔ Sur les recommandations sanitaires et comportementales : site internet de l’Agence Régionale
de Santé Provence Alpes Côte d'Azur