Circulation motorisée en espaces naturels

 

Les loisirs des sports motorisés connaissent un essor remarquable ces dernières années (motocross, quads, 4x4, etc.), notamment dans les espaces naturels alors que cette pratique n'est autorisée que sur les voies ouvertes à la circulation publique et sur des terrains aménagés à cet effet. Or, ces pratiques ne sont pas sans incidence sur les milieux naturels, et sur la sécurité des autres "usagers de la nature".

En effet, la circulation illicite des Véhicules terrestres à moteur (VTM) en espace naturel contribue à la dégradation des milieux (espaces naturels, cultures, mais aussi voirie). A cette dégradation peuvent s’ajouter des perturbations d’espèces sensibles du fait d’une pénétration facilitée par la motorisation des engins.

Par ailleurs, il est régulièrement constaté une circulation à des vitesses excessives de moto ou autres véhicules sur des pistes ou chemins réservés à des promeneurs à pied. Le risque de collision existe entre un véhicule ne pouvant freiner dans de bonnes conditions et des personnes, enfants notamment, ne s’attendant pas à être sur une voie où circulent des véhicules.

 Le rôle de la MISEN est donc de coordonner la surveillance et les contrôles de ces pratiques à l'échelle du département, mais aussi d'informer le grand public sur la réglementation qui encadre cette activité et les endroits où cette pratique est possible.

Communication de l'ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage sur la circulation motorisée en espaces naturels

> Communication ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,82 Mb

Communication de l'ONFOffice national des forêts sur la circulation motorisée en espace naturels

> Communication ONFOffice national des forêts - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,31 Mb