Présentation de la sous-préfecture d'Istres

 
 

Le Sous-Préfet d'Istres assiste le Préfet dans la représentation territoriale de l'État et, sous son autorité :
Il veille au respect des lois et règlements et concourt au maintien de la sécurité et de l'ordre publics et à la protection des populations ;
Il anime et coordonne l'action des services de l'État pour la mise en œuvre des politiques nationales et communautaires, notamment en matière d'aménagement du territoire et de développement local ;
Il participe à l'exercice du contrôle administratif et au conseil aux collectivités locales.
Le Préfet peut lui confier des missions particulières, temporaires ou permanentes, le cas échéant hors des limites de l'arrondissement et, avec l'accord des autres préfets concernés, hors des limites du département.

Indépendamment des pouvoirs qui lui sont ainsi délégués, le Sous-Préfet possède des attributions propres, limitativement énumérées par les textes législatifs et réglementaires.

Selon la charte de la déconcentration, l'arrondissement est le cadre territorial de l'animation du développement local, de l'action administrative de proximité et le niveau privilégié de la concertation avec des élus locaux.

Les missions de la sous-préfecture d'Istres

En France, une sous-préfecture est le chef-lieu d'un arrondissement.  Le mot sous-préfecture désigne également l'immeuble qui abrite les bureaux de l'administration préfectorale, placée sous l'autorité d'un sous-préfet et assisté d'un secrétaire général.

Elle assure la représentation de l’Etat dans l’arrondissement et veille à la sécurité des personnes et des biens.
Elle anime et coordonne l’action des services de l’Etat pour la mise en œuvre des politiques nationales et communautaires dans l’arrondissement : politique de l’emploi, lutte contre les exclusions, aménagement du territoire, défense de l’environnement…
Elle exerce le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire et assure un rôle de conseil auprès des collectivités locales et des établissements publics de coopération intercommunale qui ont leur siège dans l’arrondissement.
Elle veille au respect des Lois et règlements et garantit l’exercice des libertés publiques (organisation des élections, délivrance de titres d’identité et de voyage et de circulation).

Si les missions des sous-préfectures s'apparentent à celles des préfectures, missions régaliennes et interministérielles, l'arrondissement reste l'échelon le plus proche de l'organisation territoriale, celui du contact personnalisé avec l'élu ou l'usager, où la fonction de conseil, d'arbitrage et de régulation des tensions est essentielle.