L'alerte et les secours

 
 
logo2
PictoRisqBarrag_petit

Le système spécifique d'alerte barrage

Pour la « zone de proximité immédiate »
En cas d’événement majeur, l’exploitant déclenche un signal sonore spécifique par corne de brume (7 sirènes équipent l’aval du barrage de Bimont). Ce signal émet des séquences d’une durée minimum de deux minutes composées d’émissions sonores de deux secondes séparées d’interruptions de trois secondes.

Pour la population, ce signal signifie qu’il faut rejoindre immédiatement, à pied, les points de rassemblement prédéfinis sur les hauteurs. Le signal d’essai d’une durée de 12 secondes, composé de 3 émissions de 2 secondes, séparées par un silence de 3 secondes, retentit les premiers mercredis de mars, juin, septembre et décembre. Apprenez à le reconnaître.

Pour les zones plus en aval
Ce sont les ensembles mobiles d’alerte équipant les véhicules des pompiers, des forces de l’ordre, des polices municipales, qui émettraient un signal sonore et des messages d’urgence seraient radiodiffusés.

L'organisation des secours

L’arrêté du 22 février 2002 relatif aux Plans Particuliers d’Intervention (PPIPlan particulier d'intervention) « grands barrages » distingue :

  • la zone de « proximité immédiate » (anciennement dite « zone du quart d’heure »), qui doit être immédiatement évacuée par la population, de son propre chef, dès le retentissement de la sirène ;
  • la zone d’« inondation spécifique », où la submersion serait plus importante que celle de la plus grande crue connue ;
  • une zone d’« inondation », où la submersion serait plus modérée.

Le préfet et les préfets des autres départements impliqués, déclencheraient aussitôt le dispositif ORSECOrganisation de la Réponse de Sécurité Civile (PPI Plan Particulier d’Intervention. Plan d’urgence réalisé par le préfet définissant, en cas d’accident grave d’une installation localisée et fixe (installation SEVESO, INB ou INBS, gare de triage, grand barrage), les modalités d’intervention et de secours pour organiser la protection des personnes, des biens et de l’environnement. Le PPI fait partie du dispositif ORSECpropre au barrage, Plan RougePlan déclenché par le préfet pour porter secours à de nombreuses victimes (fait partie du dispositif général ORSEC)), les maires déclenchant parallèlement leur plan communal de sauvegarde.