La lettre d'information France Relance - Été 2021

 
 
unnamed

A la une

Les prêts verts de Bpifrance : un outil pour accompagner votre transition écologique

unnamed
Le Plan de relance consacre 40% de ses moyens à la transition écologique. Il s’agit bien de saisir l’occasion du rebond d’après-crise pour accélérer le rythme des investissements dans tout ce qui relève des investissements durables. De nombreux défis sont à financer dans les entreprises : l’optimisation et l’amélioration de la performance énergétique, le développement de la mobilité zéro carbone, l’innovation pour mettre sur le marché des produits ou des services en matière de protection de l’environnement et d’économie circulaire, le mix énergétique plus vertueux en intégrant davantage d’énergies renouvelables. À côté des subventions liées aux appels à projet de l’Ademe, une autre source de financement est portée par Bpifrance qui s’affirme comme la « banque du climat » des entreprises pour accélérer la transition écologique de l’économie française. Elle propose des « prêts verts » à des conditions très avantageuses : de 10 000 € à 1 000 000 € de prêts sur une durée de 3 à 10 ans, avec un différé d’amortissement en capital de 2 ans maximum. Le taux est bonifié et aucune sûreté sur les actifs de la société, ni sur le patrimoine du dirigeant ne sont demandées.
Liens utiles :
 Les prêts verts sur le site de Bpifrance
 La répartition des actions du plan climat
   

La vidéo

Financements, dispositifs, aides… bilan d’été avec Benoît Mournet, sous-préfet à la relance dans les Bouches-du-Rhône 

   

L'image

Capture d’écran 2021-07-27 à 10.43.26

Le plan de relance vise à accompagner plus fortement dans leurs projets, les industries, et particulièrement les PMEPetites et moyennes entreprises et ETI, premiers relais de l'emploi sur les territoires pour renforcer notre indépendance économique. Le sous-préfet à la relance, Benoît Mournet, était à la rencontre de 28 lauréats de France relance dans le Pays d'Aix, vendredi 23 juillet, avec Anne-Laurence Petel, députée des Bouches-du-Rhône et à l'invitation du sous-préfet d'Aix-en-Provence, Bruno Cassette.
Ces derniers sont distingués pour les volets Compétitivité ou Transition écologique. Parmi les entreprises sélectionnées : Solution F, Technoplus Industries, le CEA, Mirion Technologies, Axone, Ion Beau Services, Eyco, Mios + CEA Leti, Genes’ink, Gentiloc, Techno Bam, Onis, Optim Wafer Servic, Altereo, Telaqua et Fenotag.

   

Focus

bandeau culture
Capture d’écran 2021-07-27 à 10.57.36

Relançons l'été ! 

Le déploiement du volet « culture » du plan de relance repose sur plusieurs dispositifs nationaux et locaux. En matière d’investissement, l’action de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) vise tout à la fois les monuments historiques, le soutien aux archives, les lieux de création et la modernisation des librairies. Au total, plus de 10 millions d’euros sont mobilisés. En matière de fonctionnement, l’effort porte en cet été de réouverture sur le spectacle vivant. Le Plan de relance en spectacle vivant a été doté de 2,67M€, dont 1,56 M€ à destination de l’appel à projets « Relançons l’été ». Ce dernier permet de soutenir directement l’emploi artistique et technique auprès des compagnies, des équipes artistiques et des collectivités. 202 structures de la région sont aidées à l’instar du Ballet Preljocaj à Aix-en-Provence qui a lancé un programme inédit d’été « Un air de danse #1 Cap au sud !» (photo). Autre axe : le soutien à la diffusion estivale pour les lieux (1,38M€ sur près de 40 lieux). À cela s’ajoutent l’opération « Jeunes en librairie » dotée en 2021 de 350 000€, portée par l’association régionale « Libraires du Sud » et le plan d'aide à la modernisation des librairies dont la première vague a permis d'aider 15 librairies pour rénover leur système informatique ou leur mobilier pour une somme de 195 000€. Une deuxième vague de soutien sera proposée au cours du deuxième semestre 2021. Les dispositifs nationaux sont également en place notamment pour soutenir les « quartiers culturels créatifs » et les acquisitions dans les bibliothèques.

 
Transition écologique

Le dispositif Tremplin PME évolue
 

Le dispositif « Tremplin pour la transition écologique des PME » a pris fin, en partie, le 25 juin dernier. Le guichet est désormais ciblé sur les études et investissements dans les domaines suivants : études changement climatique ; éco-conception ; économie circulaire et gestion des déchets ; investissements de chaleur et froid renouvelable pour les bâtiments industriels. Les aides sont forfaitaires (entre 5000 et 200 000 euros).

 Questions fréquentes

Réussite : Les aides dans le domaine de l’environnement du Plan de relance concernent de nombreux projets dont une partie fléchée vers la mer et le littoral. C’est ainsi que le Marais du Vigueirat en Camargue ou le Parc national des calanques, de Marseille à Cassis, bénéficient d’aides pour conforter leurs équipements et préserver la biodiversité de leur site.
 
unnamed-4

Les financements octroyés en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour l’appel à projet « Soutien à l’investissement industriel dans les territoires » ont permis, au 30 juin 2021, de soutenir un total de 89 projets soit un soutien public global de près de 40 M€ (30 M€ de Etat et 9,7 M€ de la Région). Parmi eux, les investissements de Pellenc ST, basé à Pertuis. 

   
unnamed-5

Lutter contre la pauvreté 

Le Plan de relance, c’est aussi le soutien aux actions de solidarité et de lutte contre la pauvreté pour renforcer la cohésion de la société. Le plan prévoit au niveau national sur deux ans une somme exceptionnelle de 100 millions d’euros sur deux ans. À Marseille, le Plan de relance a notamment sélectionné le projet de restaurant solidaire La République à Marseille. Ce dernier, porté par Sylvain Martin (Collectif solidaire) et le chef Sébastien Richard (photo DR), vise à accueillir dans l’ancien Café Parisien une clientèle variée de toutes les origines sociales. 50% des tables seront réservées à des personnes précaires, en partenariat avec des associations et des organismes.

Capture d’écran 2021-07-27 à 11.24.07
Capture d’écran 2021-07-27 à 11.24.13
Autre exemple de projet soutenu, celui de l’association En Chantier, qui porte un café accueil et une épicerie participative dans le quartier de la Belle de Mai. L’association compte autour de 1000 adhérents et de 200 bénévoles actifs. Elle accueille majoritairement les habitants du 3e arrondissement de Marseille. 
Les objectifs du projet aidé par le Plan de relance sont de renforcer les propositions de lutte contre la précarité alimentaire et l’isolement, d’inclusion sociale et numérique, d’accès aux droits. Il s'articule avec la perspective de création d'un chantier d'insertion.
 Toutes les informations sur l'appel à projets pauvreté
 Le site de l'association En Chantier
Bien préparer la rentrée : #1jeune1solution et PEC (Parcours Emploi Compétences)De nombreuses mesures d’accompagnement pour favoriser l’emploi des jeunes, lancées dans le cadre du plan de relance, demeurent en place durant la période de sortie de crise. Localement, le service public de l’emploi qui regroupe Pôle emploi, les Missions locales, les Cap emploi Cheops (Conseil national handicap et emploi des organismes de placement spécialisés) et l'Apec (Association pour l'emploi des cadres) accompagnent les employeurs pour qu’ils trouvent les dispositifs de recrutement ou de formation les plus adaptés. 
   

Le Saviez-vous ?

Le plan de relance permet une prise en charge inédite des coûts salariaux dans le cadre des Parcours emploi compétence (Pec) pour les jeunes et les résidents des quartiers prioritaires de la ville et des zones de revitalisation rurales. Le gouvernement envisage la création de 80 000 Pec ciblés sur les jeunes en 2021 dans le secteur non marchand (collectivités, associations).  Les contacts utiles :
Missions locales : Martin Davy  · 06 37 43 72 51
Pôle emploi : conseillers dédiés aux entreprises au 3995 ou via la ligne directe entreprise de l’agence de proximité · Mail dédié
Cap Emploi : Délégué régional Cheops Paca · Georges-Eric Martinaux  / 06 11 90 59 50
Apec : Responsable Marseille · Fr édéric Pache  / 06 68 91 96 49

   

La belle histoire

Agilenville pour des centres urbains décarbonnés et apaisés

Capture d’écran 2021-07-27 à 11.33.09

Trois ans après sa création à Marseille, la société spécialisée dans la livraison à vélo Agilenville est en pleine croissance. Elle a absorbé début juillet un autre acteur local du secteur, Rexcargo, et a ouvert en début d'année une antenne à Nice, après celle de Lyon en 2020. Au total, 45 salariés sillonnent désormais les artères des trois métropoles pour acheminer notamment des marchandises des magasins vers les domiciles des particuliers. Le « lâcher de chariot » , dans le jargon de la logistique, constitue l'essentiel de l'activité. Les principaux clients sont des supermarchés comme des Carrefour Market' dans des quartiers très denses comme les 7e et 1er arrondissements). La société assure 10 000 livraisons (500 tonnes de marchandises) par mois. Si Agilenville réussit - avec un chiffre d'affaires d'un million d'euros, la société est rentable et autofinance son développement - elle le doit tant à la qualité de ses services de livraisons en centre-ville qu'à sa responsabilité sociétale. Les salariés sont tous embauchés en CDI à temps plein et 40% sont issus des quartiers prioritaires de la ville grâce notamment à des partenariats avec d’autres structures comme Acta Vista et l’Epide. La subvention portée par l'Ademe (dispositif de soutien Tremplin pour la transition écologique des PMEPetites et moyennes entreprises) a permis de financer à hauteur de plus de 60% l'achat de 16 nouveaux vélos cargos pour les trois antennes, pour un montant de près de 50 000 euros. 

unnamed-3

Stéphane Demaegdt, directeur général d’Agilenville

« On remplace des voitures par des vélos, nous décarbonons le centre-ville, avec des salariés à plein temps issus en particulier des quartiers prioritaires. » Transition écologique, engagement social, création d'emplois locaux, « on remplissait toutes les cases » souligne Stéphane Demaegt, le directeur général d’Agile en Ville qui reconnaît que le soutien du Plan de relance a été obtenu facilement et très rapidement. « Nous avons rempli le dossier et obtenu l'accord en une semaine puis reçu les fonds. » La subvention portée par l'Ademe (dispositif Tremplin de soutien aux entreprises engagées dans la transition écologique) a permis de financer à hauteur de plus de 60% l'achat de 19 nouveaux vélos. Un sérieux coup de pouce de près de 60 000 euros.

   

Indicateurs

unnamed-6
unnamed-4
En Provence-Alpes-Côte d'Azur, le montant de Ma Prime Rénov' atteint 28 439 364 euros. Pour les Bouches-du-Rhône, ce montant est de 8 597 970 euros, pour 3546 dossiers engagés.
   
unnamed-8
unnamed-6
   

Les appels à projets en cours

La liste de tous les appels à projet d’offres en cours sur le site du ministère de l’économie
Volet écologie  
Tremplin pour la transition écologique Guichet ouvert jusqu'au 31/12/2021
Aide à l'investissement pour la décarbonation dans l'industrie  AAP ouvert jusqu'au 14/10/2021
Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire AAP ouvert jusqu'au 14/10/2021
   
Volet compétitivité  
Plan de relance pour l’industrie - Travaux de dépollution pour la reconversion de friches AAP ouvert jusqu'au 8/10/2021
Recyclage foncier des friches AAP ouvert jusqu'au 20/09/2021
   
unnamed-9
unnamed-10

Benoît Mournet  · Sous-préfet à la relance

Transition écologique 
Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement · Corinne Tourasse / Ghislain Borga 
Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt · Patrice de Laurens

Compétitivité et cohésion sociale
Direction régionale des finances publiques · Yvan Huart
Direction départementale de la cohésion sociale · Nathalie Daussy

unnamed-11
Nicolas Magenties / Directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur
Nadia Ziani / Assistante Direction régionale
04.91.17.44.24
Direction régionale 04.91.17.44.00
unnamed-12

Mélanie Clouard / Référente Guichet ASP « Industrie du Futur » 

Référents territoriaux pour les Bouches-du-Rhône :
Isabelle Lebreton / Nadine Foussier

unnamed-13

Yves Le Trionnaire / Direction de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe)

Maxime Develay Morice / Référent décarbonation

Aline Frésier / Référente Tremplin et tourisme durable

Stéphanie Le Maître / Référente hydrogène

Chloé Pereyrol / Référente économie circulaire

   
France Relance dans les Bouches-du-Rhône  · BpiFrance  · Dreets  · Drac Paca  ·Ademe
   
unnamed-10