Remblais en zone inondable

 

Le département des Bouches-du-Rhône présente une grande diversité de milieux aquatiques, cependant, les fortes pressions de l'urbanisation et des activités socio-économiques conduisent à une grande vulnérabilité, du fait de la gestion de l'espace sans considération suffisante et appropriée des enjeux inondation et ruissellement.

Les projets stratégiques de la DDTM 13 et de la MISEN ont mis en priorité la lutte contre les remblaiements illicites en bord de rivière : les bassins versants sont soumis à une pratique incessante de remblaiement de la zone inondable qui limite les possibilités d’expansion des crues. Cela induit le relèvement de la ligne d’eau, accroît la vitesse de montée des eaux et le débit de pointe de la crue.

Le remblaiement progressif de la zone inondable est un facteur aggravant quelles que soient les crues et a un effet cumulé particulièrement préjudiciable.

L’action de la police de l’eau consiste à établir le constat d’un remblai illicite, en faire part au propriétaire du site et/ou de l’exploitant en lui demandant la remise en état des lieux. Le déroulement de la procédure administrative peut conduire à la consignation des sommes nécessaires à la remise en état, voire l’exécution d’office des travaux. Dans le même temps, une procédure pénale peut également être engagée.

Pour en savoir plus : https://youtu.be/IzrwF4XKUBk